mars 6, 2021

Agence Senegalaise de l'Information

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici

La France a trois mois pour changer ses règles antidopage en respectant le code

La France, hôte des Jeux olympiques d’été de 2024, a été invitée à mettre ses règles antidopage en conformité avec le nouvel accord mondial antidopage d’ici avril, sous peine de ne pas s’y conformer.

jensidethegames Il est entendu que le mois dernier, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a envoyé un rapport standard sur les mesures correctives.

En général, les pays qui ne respectent pas le code disposent de trois mois pour officialiser leur statut auprès des pays identifiés ou accusés.

dans les jeux Dans ce cas, la date limite est le 12 avril.

Cela fait suite à des informations dans les médias français selon lesquelles le Sénat retarderait l’adoption d’un projet de loi apportant les changements nécessaires.

Selon Agence France-PresseLes changements majeurs comprennent la suppression d’un lien juridique entre l’Agence française antidopage et l’Agence nationale antidopage (AFLD), ainsi que le renforcement de l’indépendance de l’AFLD vis-à-vis du ministère des Sports et de la Fédération nationale du sport.

La France devrait accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 © Getty Images
La France devrait accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 © Getty Images

L’Assemblée nationale française, la chambre basse du parlement, a procédé à l’unanimité en première lecture en décembre.

Selon AFP, Les sénateurs français jugent le texte actuel “très vague”.

Le Code mondial antidopage 2021 a été approuvé en novembre 2019 et est entré en vigueur plus tôt cette année.

Les Jeux olympiques de 2024 commencent le 26 juillet et se terminent le 11 août.

S’il est possible que la situation doive être résolue de toute urgence, il est difficile d’imaginer que les législateurs français à ce stade ne trouveront pas de solution satisfaisante avant avril.

READ  Massif apparaît comme une option d'achat de l'unité Aviva France de 3,6 milliards USD